mardi 4 avril 2017

Les arènes de Nîmes

Trois jours en Provence - 2

En arrivant à Nîmes, après avoir longuement tourné dans des petites rues pour trouver l’hôtel, nous déposons les bagages et nous partons vers les arènes. Excusez-moi, il faut dire amphithéâtre ... 


La ville de Nîmes annonce que c'est l’amphithéâtre le mieux conservé au monde. Nous prenons notre audioguide et nous nous asseyons sur les gradins du bas, pour ressentir l'atmosphère de l'édifice ... 




Cette maquette permet d'appréhender l'architecture globale de l'amphithéâtre, les façades, les gradins et les coursives ...


Nous passons ensuite d'une coursive à l'autre ...






Quelques détails de la construction ...




Nous montons un peu plus haut. Les balustrades métalliques et les sièges en bois montrent que l’amphithéâtre, construit  par les romains à la fin du Ier siècle, n'est pas un simple monument. 
Après avoir été "une salle de spectacle" de la colonie de Nemausus, un village fortifié lors des Grandes Invasions, un quartier avec des rues et des boutiques au Moyen Âge, il sera dégagé puis converti en arènes en 1863. Aujourd'hui il accueille de nombreuses manifestations telles que des corridas, des concerts, des festivals, des reconstitutions historiques ...










Une vue d'ensemble depuis le haut des gradins ...




Un espace est consacré aux gladiateurs ...






sandales et bouclier ...


casque ...


Une autre salle est consacrée à la tradition taurine ...




Nous ressortons et admirons quelques unes des 60 arcades ...






Cette partie plus blanche de l'édifice vient d'être restaurée. Il reste 55 travées à restaurer et le chantier devrait durer jusqu'en 2025 (Agathe Beaudoin - Midi Libre 2015), mais nous n'avons pas vu de chantier en cours ...


De nuit, l'éclairage est différent ...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire