jeudi 6 avril 2017

Aigues-Mortes

Trois jours en Provence - 10

Nous poursuivons notre voyage par la visite d'Aigues-Mortes, un port à l'intérieur des terres. 
Aigues-Mortes naît en 1240 de la volonté de Louis IX, futur Saint Louis qui ainsi va disposer d'un port sur la Méditerranée.  Il va faire aménager des canaux vers la mer, et c'est d'ici qu'il part pour les croisades en 1248 puis en 1270.
La théorie selon laquelle la mer s'est retirée et a ainsi laissé le port à l'intérieur des terres, n'est pas reconnue par tous les historiens et il est probable que Aigues-Mortes n'a jamais été au bord de la mer.
Nous commençons la visite par l'imposante Tour de Constance ...


La terrasse était un poste idéal de surveillance. La vue vers le Sud ...


vers le Sud - Ouest ...


et vers le Nord - Est, le canal du Rhône à Sète ...


La tourelle abritait un phare qui guidait les bateaux et veillait à ce qu'ils s'acquittent du droit de douane ...


La salle haute de la tour possède un vestibule, qui permet d'en faire le tour. Le plafond est formé d'une voûte à 12 quartiers ...


La salle basse est elle aussi couverte d'une voûte. Quatre archères ouvrent sur l'extérieur ... 


Les fortifications médiévales sont presque intactes ainsi que les ouvrages de défense qui jalonnent les fortifications. Nous allons en faire le tour, dans le sens des aiguilles d'une horloge ...


Un regard en arrière vers la Tour de Constance ...


Devant nous la Porte de la Gardette, porte militaire de la ville. C'était l'unique accès à la ville médiévale située à l'intérieur des remparts ...


L'intérieur de la tour ...








La tour Villeneuve est une tour d'angle chargée d'apporter une protection supplémentaire ... 






A chaque tour, des escaliers nous permettent de monter sur la terrasse. Nous n'en manquons aucun !
Depuis le rempart Sud (et depuis ses tours) nous avons une magnifique vue sur l'étang et sur les Salins du Midi ...






Les tas de sel derrière l’Étang de la Ville ...






Nous retrouvons au loin la Tour de Constance ...


Sur la terrasse de la Porte des Remblais, dernier ouvrage du rempart Ouest ...


Vers l'intérieur ...


Et nous retrouvons la Tour de Constance ...


Il fait bien chaud, et en sortant nous allons prendre un rafraîchissement à la terrasse d'un bar ...


Notre séjour en Provence se termine. Demain nous repartirons vers le Nord mais ... nous allons faire un détour par Balazuc, pour visiter un magnifique petit musée en Ardèche : Le Muséum de l'Ardèche. Il présente une extraordinaire collection de fossiles ardéchois reconnus pour leur beauté et leur rareté. 
(Lien vers le site du musée ici)
C'est un voyage aux origines de l'Ardèche !




Fin de nos trois jours en Provence ... à bientôt


retour à mes carnets de voyages







Arles - les thermes

Trois jours en Provence - 9

A l'époque romaine, les thermes étaient un des lieux publics les plus répandus. Nous poursuivons donc notre visite d'Arles par les thermes de Constantin et dès l'entrée, en contrebas, nous apercevons un foyer ...


et des murs imposants ...


Ici le dessin d'une maquette (provenant du musée d'Arles Antique) représente les thermes de Constantin au IVème siècle ...


et là, le plan des thermes ...


Les salles chaudes ...


Plusieurs foyers permettaient un chauffage par le sol, avec une circulation d'air chaud sous les planchers ...




Le plancher surélevé sur les pilettes ... 







Un détail du plancher ...


de plus près ...


Dans le caldarium (salle chaude), on peut entrer dans une demi-abside couverte par une voûte imposante ...


La structure des murs montre une alternance de briques et de petits moellons de calcaire ...




Nous quittons les thermes, puis nous retournons vers les arènes en suivant de sympathiques petites rues ...








Mais nous n'allons pas rentrer tout de suite à Nîmes, car nous allons  maintenant faire un tour sur les remparts d'Aigues-Mortes ... 















Arles - le Théâtre

Trois jours en Provence - 8

Nous sommes toujours en Arles et en sortant de l'amphithéâtre, nous nous dirigeons vers le théâtre antique ...




Ce théâtre a été construit à la fin du 1er siècle av. J-C et devint ainsi l'un des premiers théâtres en pierre du monde romain.
En entrant, nous constatons qu'il est en moins bon état que l'amphithéâtre voisin. Des 3 parties initiales, la cavea (espace semi-circulaire recevant jusqu'à 10 000 spectateurs), la scène et le mur de fond scène, il ne reste que quelques vestiges ...


A l'époque romaine, le mur du fond était décoré sur 3 niveaux de colonnes, de corniches sculptées et de statues d'inspiration grecque. C'était un édifice très luxueux, richement décoré avec des marbres rares.
Il ne reste que deux colonnes, dites "les deux veuves", sur la centaine qui décoraient le mur de scène ...






Les deux veuves ...


Quelques détails ...






A droite de la scène ...


Montons dans les gradins pour avoir une vue d'ensemble ...




Après voir été une carrière, un couvent, un quartier habité, en 1928 le théâtre va commencer à être dégagé.
Actuellement, le monument est redevenu un lieu de spectacles

Nous poursuivons notre visite par les cryptoportiques :
Ils forment le soubassement, la partie cachée du forum, place publique centrale d'une ville romaine.
Nous descendons dans ces sortes de caves à partir de l'Hotel de ville ...


Ces fondations sont destinées à stabiliser la vaste esplanade de la surface. Nous nous promenons dans 2 galeries très peu éclairées ...










En sortant à l'air libre, nous retrouvons le soleil et le mistral.